Le cas des enfants disparus


Il y a environ 5 ans je suis tombée sur un livre,
" Les gardiens de la cité" relatant entre autre, car bien-sûr, là n'était pas le sujet essentiel du livre, l'incroyable histoire d'enfants yéménites enlevés à leurs parents et ramenaient en Israël.
A leur tour les parents arrivèrent en Israël et réclamèrent leurs enfants.
Il leur a été répondu, tombes à l'appui, qu'ils étaient morts.
Quelques années plus tard pourtant ces parents pour la plupart illétrés, reçurents comme tous parents ayant des enfants en âges d'être enrôlés, l'incontournable convocation de l'armée...
Stupeur !
L'informatique de l'armée les avait gardés en mémoire.
Et si ils n'étaient pas mort ?
C'est la question que la plupart de ses parents se sont posée, d'autres ont décidé de trouver la réponse.
L'affaire est actuellement en cours en Israël et l'ouverture d'une enquête acceptée par la Knesset.

Nous vous proposons aujourd'hui la première partie en anglais et en français comprenant la genèse de l'histoire.
Les résultats des tests ADN, en anglais, pratiqués et contestés sur une mère et une fille retrouvées aprés 50 ans de séparation, ainsi que certaines photos choisies sur une cinquantaine environ
CD


Nous présentons ici un reportage de Yehiel Man qui a été pour nous

assister à l'audience de la commission d'enquête sur les enfants

disparus des années 50. Yehiel a tenu à reproduire les événements d'un

ton le plus neutre et le plus détaché possible, rendant compte des

événements un peu mécaniquement mais son reportage n'en acquiert que

plus d'objectivité, et nous espérons que nos lecteurs sauront

apprécier le travail de notre correspondant sur cette affaire.
YD


Le cas des enfants disparus
Le cas des enfants disparus 2eme partie
Le cas des enfants disparus 3 e partie

Contre-information interview du porte-parole du gouvernement
Tests ADN
L'avis du Rabbi de Loubavitch
 
The case of the chlidren missing
The case of the children missing 3rd

DNA TEST
photos 1ere série
photos 2eme série
photos 3eme série
photos 4eme série

Vos réactions seront les bienvenues

alliance@francophonie.net