L'expansionisme palestinien

L'Autorité palestinienne, par la voix de Salim Al-Za'anun, président du conseil national palestinien (PNC), réclame à présent le terrain de la knesset comme terre palestinienne, pour y construire le siège du conseil nationale palestinien. Cette information a été diffusée dans le journal de l'Autorité Palestinienne Al Ayyam du 21 février 2001, dans le cadre d'une diatrible lancée par le même individu contre Israël, menaçant Israël, s'il continuait à rejetter la résolution 194 (dont nous avons pu montrer qu'elle a été détournée de son sens par les Palestiniens dans notre dossier sur la désinformation), de tout faire pour empêcher la représentation d'Israël à l'ONU, et de revendiquer ces terrains de la knesset. Toutes ces déclarations ont été faites et répétées (dont en particulier celle concernant le fait que la knesset serait sur un terrain palestinien) lors d'une cérémonie lançant une campagne visant à rassembler
1 000 000 signatures pour l'application du droit du retour.

Commentaire:
Décidémment, selon les termes mêmes de la résolution 194, qui laisse la liberté à Israël d'accorder un droit de retour, dans les territoires de son choix, aux individus ayant fait la preuve de leur désir de vivre en paix avec Israël, le droit du retour de tous les Palestiniens targuant ainsi Israël de s'exécuter devrait ne jamais leur avaoir été accordé.
Décidémment, on constate aussi que tous les terrains du monde ne suiffiront jamais à l'expansionisme palestinien, qui fait une fois de plus la preuve qu'il ne s'agira jamais d'accorder un droit à l'existence aux Israëliens et aux Juifs. Voilà qu'après le Mont du Temple, c'est la Knesset qu'ils veulent. Rien de plus symbolique pour exprimer le fait que l'on refuse, encore et toujours, du côté palestinien, à laisser une place aux Juifs...