LES PALESTINIENS, COMME EUX-MÊMES LE DISENT
(Citations palestiniennes N° 50)
16 octobre 2000

Le 13 octobre 2000, la station officielle de la télévision de l'Autorité palestinienne diffuse en direct le sermon du vendredi depuis la mosquée Zayed bin Sultan Aal Nahyan à Gaza. Voici des extraits de ce sermon tel qu'il a été transcrit par l'Institut de recherches sur les médias du Moyen Orient (MEMRI), <http://www.memri.org>.

L'orateur est le Dr. Ahmad Abu Halabiya, membre du Conseil de la Fatwa nommé par l'Autorité Palestinienne et ancien recteur de l'université islamique de Gaza.

Tuer Juifs et Américains :

Ô frères croyants, les criminels, les terroristes ­ ce sont les Juifs, qui ont massacré nos enfants, les ont faits orphelins, ont fait de nos femmes des veuves et profané nos lieux saints et nos sites sacrés. Ce sont eux les terroristes. Ce sont eux qui doivent être massacrés et tués, comme Allah le Tout-puissant l'a dit : « Combattez-les : Allah les torturera par vos mains, et les humiliera et vous aidera à les vaincre, et vous apaiserez l'esprit des croyants... »

N'ayez nulle pitié des Juifs où qu'ils se trouvent, en quelque pays qu'ils soient. Combattez-les où que vous soyez. Partout où vous les rencontrerez, tuez-les. Où que vous soyez, tuez ces Juifs et ces Américains qui sont comme eux ­ et tous ceux qui les soutiennent ­ ils sont tous du même bord contre les Arabes et contre les musulmans parce qu'ils ont établi Israel ici, où bat le cur du monde arabe,
en Palestine. Ils l'ont créé pour être l'avant-poste de leur civilisation et l'avant-garde de leur armée, et pour être le glaive de l'Ouest et des Croisés, brandi sur la nuque des monothéistes, les musulmans de ces terres. Ils voulaient que les Juifs soient leur fer de lance...

 

Faire la paix avec Israel :

Même si un accord est signé pour Gaza ­ nous n'oublierons pas Haifa et Acre, et la Galilée, et Jaffa, et le Triangle et le Néguev, ni le reste de nos villes et villages. Ce n'est qu'une question de temps. Les faibles ne seront pas toujours faibles, et les puissants ne seront pas toujours puissants... Si nous sommes faibles aujourd'hui... et ne sommes pas en mesure de recouvrer nos droits, du moins avons nous à transmettre la bannière ­ la brandissant bien haut ­ à nos enfants et petits-enfants...

...Nous ne céderons pas un grain de sable du sol de la Palestine, de Haifa, de Jaffa, d'Acre, de Mulabbas [Petah Tikva] de Salamah, de Majdal [Ashkelon], et toute la terre, et Gaza, et la Rive Ouest du Jourdain..."

...Mettons notre confiance en Allah, serrez les rangs, unissons nos voix et notre slogan à tous doit être : « Jihad ! Jihad ! » pour la Palestine, et pour Jérusalem et Al-Aqsa !

 

Le salaire divin de la guerre :

Ô frères dans la foi, la belle fiancée a une dote et un prix élevés... Notre fiancée est le paradis, ô frères dans la foi... Le prix et la dot de cette fiancée, la dot de ce paradis, est de combattre sur le sentier d'Allah, de tuer et d'être tués.

Allah a acheté leur personne aux croyants et leur propriété en échange de la promesse qu'ils auront tous le paradis, pour avoir combattu pour la cause d'Allah, pour égorger l'ennemi et être égorgés.