Aumônerie Israélite des Hôpitaux
Monsieur Ary SAMOUN
2,Rue JEAN-BAPTISTE MESCHI
13.005 MARSEILLE
04-91-34-49-05
06-11-89-40-51
Ary Samoun raconte son activite en tant qu'Aumonier israèlite de l'Assistance Publique de Marseille, ses rencontres, et le pourquoi de ce choix difficile.
Aller vers ceux qui souffrent, dans leur tete, souvent dans leur chair, n'est pas chose aisée, même si c'est un commandement divin, combien d'entre nous ont le vrai courage de faire face à la mort,à la dégénerescence de l'etre humain ? Cette crainte, cette fuite, ne nous le cachons pas, c'est tout simplement notre face à face avec notre propre fin que nous refusons.
Prendre conscience de notre mort c'est prendre conscience de l'importance de la vie.
Aider ceux qui souffrent ,les accompagner dans leurs derniers instants est un acte d'amour , c'est le don pur.
Bien-sur aider procure une joie et un bonheur immense, mais seuls ceux qui ce sont essayés à cette pratique le savent.
Et comme le dit Ary "Accepter de souffrir; accepter de mourrir; c'est accepter le sens de la VIE".
CD
Si vous souhaitez ecrire , encourager, poser des questions a Ary voici son e-mail :
ASamoun@aol.com

La liste des sujets qui seront abordés dans cette rubrique
Ma rencontre avec ceux qui souffrent
Rôle de l'aumônerie
L'organisation
 Notion de visites aux malades dans le judaïsme
Le hessed Chel Hemet : un acte de générosite gratuit
Règles en matière de visite aux malades
Témoignages vécus auprès des malades
Suivi du malade
 Notion de mort dans le judaïsme et les lois s'y rattachant
Mise en place d'une équipe de bénévoles
La restauration cacher
 Coup de coeur
 
 
Depuis mon arrivée en tant qu'Aumônier Israélite des Hôpitaux de l'Assistance Publique de Marseille, poste créer à l'initiative du Grand Rabbin de Marseille Jacques OUAKNIN, j'ai pu me rendre compte de la tâche difficile et du dévouement de tous, médecins, aides soignantes, en passant par les infirmières, assistance sociales, psychiatre, intervenants en soins paliatifs, Rabbins, Consistoire Israélite, Aumôniers des autres cultes, bénévoles....
 
Chacun à son niveau m'a aidé à mieux comprendre ce qui se jouat dans ma
rencontre avec les malades quel que soit leur degré de souffrance. Ma
rencontre avec la famille, l'entourage, m'ont permis de mieux les aider dans ces moments difficiles.

Accepter de souffrir; accepter de mourrir; c'est accepter le sens de la VIE,
c'est donné un sens à son devenir; c'est accepter l'autre dans son intégrité,
dans sa spécificité, c'est entré dans le sacré, l'impénétrable, et c'est enfin
accepter ses limites, et les limites de la compréhension humaine.
Depuis, maintenant trois ans je passe des heures importantes de ma vie dans
les différents service des Hôpitaux de l'APM de Marseille pour apporter
soutien, réconfort, présence, aides aux patients hospitalisés ainsi qu'à leurs
familles.
Je suis affectés aux différents sites suivants
Hôpital Timone (Adulte, Enfant,psychiatrie
Hôpital conception
Hôpital SUD
Hôpitaux NORD
 
Actuellement, l'Aumônerie dispose d'un culte Israélite en cours de
réaménagement à l'hôpital de la Timone, en cours de finition, je vous parlerai
dans un prochain e mail de ce nouvel oratoire mis à la disposition des malades et des familles, qui pourront trouver convivialité, chaleur, prières etc...
Le Directeur Général de l'Assistance Publique est Mr Fernand LORRANG
 

Organisation

Chaque jour, j'organise mes journées de la manières suivantes
Lundi: Hôpitaux SUD
Mardi Hôpitaux de la Timone
Mercredi Hôpital CONCEPTION
Jeudi: Hôpitaux de la TIMONE
Vendredi Hôpital NORS
j'assure également les urgence 24/24 le dimanche également...
Une permanence le mardi et le jeudi est assurée à la Timone de 10 à 12H en attente d'autre locaux dans les autres sites pour mettre en place également une permanence.
Je me rend chaque jour dans les différents services, pour rencontrer le
personnel soignant afin de m'enquérir si il y a des malades juifs
hospitalisés
Je suis en relation permanente avec tout le personnel et ce contact que j'ai
m'apporte une aide précieuse dans la phase de la visite, du soutien et du
réconfort. C'est une démarche essentielle et qui demande beaucoup de temps aussi. Le personnel fait appel à moi pour tous problèmes repas cacher, visites, divers, décès, ...
Cette richesse que j'ai avec le personnel est importante, et necessaire, car
elle atténue parfois certains doutes, certaines peurs que peut rencontrer un
malade cela permet un lien entre le corps médical et la famille.
 
 
Prochain sujet :
notion de visites aux malades dans le judaïsme.