ALAIN SUED

VERS LA LUMIERE FRACASSEE Copyright a. Sued

 

La parole de la victime est absente.
Qui veut l'entendre?
La parole du témoin est oubliée.
Qui veut la taire?
 
Un désir dévoile
ce dont les mots
désignent le manque.
Un désastre sans étoile
une plaie sans corps
un peu de poussière et de gaz
qui redevient galaxie.
Les mots ne peuvent
représenter les disparus
les mots ne peuvent
remplacer le manque
mais ils portent
la graine voyageuse
qui fleurira notre silence.
 
La parole épargnée
sacrifie la victime.
La parole mensongère
souille l'avenir.
 
Les mots sont les clés
d'une vérité inaliénable
les mots sont la respiration
des disparus
mais ils n'ouvrent pas
la réalité invisible
qui accueille l'être.
Une étoile sans ombre
un corps sans voiles
un peu de rêve et de ferveur
qui redevient possible.
Un manque avoue
ce dont le silence
est le chant oublié.

 

 

précédent suivant

 

 

 

 

 

 

 

I